GenEndurance

Optimisation de la Performance en Endurance: étude des critères de sélection indirects

Mensurations, allures, fonction cardiaque : sur quels critères indirects sélectionner pour optimiser la performance en endurance ? 

 

L’objectif de l'étude était de déterminer des critères du phénotype qui soient à la fois:

  1. facilement mesurables
  2. associés à la performance en endurance
  3. suffisamment héritables

 

Entre 2011 et 2014, près de 1000 chevaux d’endurance ont été examinés à l’occasion de regroupements pour des compétitions de 90 à 160 km et lors des finales SHF à Uzès. Pour chacune des mesures caractérisant la morphologie, la locomotion et les dimensions cardiaques, les corrélations avec les indices de performance en endurance (IRE) et les héritabilités des mesures ont été calculées par méthode REML en prenant en compte un effet animal et les effets fixes sexe, âge, race et lieu de mesure.

 

La performance en endurance apparaît comme multifactorielle ; de nombreux éléments du phénotype sont faiblement corrélés aux indices et expliquent chacun une faible part de la performance. Certains (notamment le format et la fréquence de foulée au pas) ont une héritabilité moyenne à forte et peuvent à ce titre être pris en compte dans un schéma de sélection. Un cœur « d’athlète » est une caractéristique héritable favorable à la performance en endurance.  

 

Agenda

Encart 1
 Août 2019 
L M M J V S D